Fiche de lecture « L’orientation vers la solution »

Une nouvelle tendance très stimulante, qui insiste sur les ressources et les solutions plutôt que sur les problèmes et la pathologie, est en train de balayer le champ de la psychothérapie. Dans ce livre, deux cliniciens réputés pour la clarté et l'humour de leurs séminaires, retracent l'évolution de cette approche, mettent en relief les hypothèses qui favorisent les changements, et proposent ensuite des lignes directrices claires, concrètes et détaillées pour transformer la théorie en pratique. Quand la thérapie est orientée vers la solution, les techniques d'entretien deviennent des interventions délibérées qui rendent souvent inutile la poursuite du traitement au-delà de la première séance. Les thérapeutes "surveillent leur langage" et orientent le dialogue vers le changement; ils encouragent les clients à regarder vers l'avenir, les yeux grands ouverts sur les choses possibles plutôt que sur les problèmes. Les clients apprennent à "entretenir le mouvement": ils maintiennent et mettent en pratique les changements thérapeutiques. Inévitablement, la thérapie devient brève et assurée. O'Hanlon et Weiner-Davis illustrent les hypothèses et les stratégies de la thérapie orientée vers la solution par de nombreux exemples cliniques, sous forme de brèves esquisses, ou d'études de cas plus détaillées. En montrant comment utiliser le langage pour découvrir, favoriser et maintenir les changements, non seulement les auteurs sont précis et clairs, mais ils font preuve aussi d'humour, du sens des métaphores et ils acceptent de se dévoiler eux-mêmes. Les lecteurs qui rejoignent O'Hanlon et Weiner-Davis dans leur quête de solutions se retrouvent sur un chemin qui mène à une plus grande compétence et à une plus grande maîtrise, tant pour leurs clients que pour eux-mêmes.L’orientation vers la solution

Descriptif :

Une nouvelle tendance très stimulante, qui insiste sur les ressources et les solutions plutôt que sur les problèmes et la pathologie, est en train de balayer le champ de la psychothérapie.

Dans ce livre, deux cliniciens réputés pour la clarté et l’humour de leurs séminaires, retracent l’évolution de cette approche, mettent en relief les hypothèses qui favorisent les changements, et proposent ensuite des lignes directrices claires, concrètes et détaillées pour transformer la théorie en pratique.

Quand la thérapie est orientée vers la solution, les techniques d’entretien deviennent des interventions délibérées qui rendent souvent inutile la poursuite du traitement au-delà de la première séance. Les thérapeutes « surveillent leur langage » et orientent le dialogue vers le changement; ils encouragent les clients à regarder vers l’avenir, les yeux grands ouverts sur les choses possibles plutôt que sur les problèmes. Les clients apprennent à « entretenir le mouvement »: ils maintiennent et mettent en pratique les changements thérapeutiques.

Inévitablement, la thérapie devient brève et assurée. O’Hanlon et Weiner-Davis illustrent les hypothèses et les stratégies de la thérapie orientée vers la solution par de nombreux exemples cliniques, sous forme de brèves esquisses, ou d’études de cas plus détaillées.

En montrant comment utiliser le langage pour découvrir, favoriser et maintenir les changements, non seulement les auteurs sont précis et clairs, mais ils font preuve aussi d’humour, du sens des métaphores et ils acceptent de se dévoiler eux-mêmes.

Les lecteurs qui rejoignent O’Hanlon et Weiner-Davis dans leur quête de solutions se retrouvent sur un chemin qui mène à une plus grande compétence et à une plus grande maîtrise, tant pour leurs clients que pour eux-mêmes.

1. Ce que j’ai retenu

« pour chaque erreur qu’il commettait dans son travail, je m’intéressais toujours à la façon dont il l’avait corrigée et jamais aux détails de sa survenue »

Erickson

2. Les extraits de mes notes

Une tendance qui se développe en thérapie : l’orientation vers les solutions et les points forts

Il vaut mieux considérer les gens comme normaux, car lorsqu’on les traite comme des gens normaux ils tendent à agir plus normalement

Erickson pensait que le thérapeute devait s’adapter et s’harmoniser au style et aux idiosyncrasies de chaque client

Hypothèses :

  1. Les clients ont des ressources et des points forts pour résoudre les problèmes
  2. Le changement est permanent
  3. Le rôle du thérapeute est de repérer et d’amplifier le changement
  4. En général il n’est pas indispensable d’en savoir beaucoup sur le problème pour le résoudre
  5. Il n’est pas nécessaire de connaître la cause ou la fonction d’un problème pour le résoudre
  6. Un petit changement est la seule chose qui soit nécessaire : un changement dans une partie du système peut entrainer des changements dans une autre partie du système
  7. Les clients définissent les objectifs
  8. Il est possible d’obtenir des changements rapides ou de résoudre rapidement des problèmes
  9. Il n’y a pas une façon « juste » de voir les choses ; différents points de vue peuvent être tout aussi valables et s’adapter aussi bien aux faits
  10. L’intérêt est centré sur ce qui est réalisable et qui peut être changé, plutôt que sur ce qui est inaccessible et qui ne peut pas être changé

Il existe plus d’une façon d’arriver à bon port

Instruction pour la négociation :

  1. Faire disparaitre l’idée qu’il y a un problème
  2. Négocier un problème que l’on puisse résoudre
  3. Faire naitre l’idée que les clients ont toutes les aptitudes et les ressources nécessaires pour résoudre le problème

Nous trouvons qu’il est plus facile de s’occuper d’actions que de traits de caractères fixes. De plus, passer des étiquettes fixes à des descriptions d’actions a l’avantage de faire disparaitre toute notion de pathologie et de normaliser la situation du client

Notre manifestons notre confiance dans les faits que les objectifs seront atteints en utilisant dans nos questions des mots qui expriment la certitude et non des termes qui n’expriment qu’une éventualité

Les clients nous ont appris comment les aider à atteindre leurs objectifs et parfois ils nous ont appris que pour y arriver nous devions suivre une procédure différente de notre procédure habituelle

Nous pensons qu’il est important de reconnaitre et de valider ce que les clients ont pensé ou ressenti, puis, aussi vite que possible, les aider à penser, ressentir et agir de manière plus utile pour eux

Les séries de questions à présuppositions qui suivent illustrent de manière plus complète comment s’y prendre pour obtenir des informations sur les exceptions :

  1. Qu’est ce qui est différent dans les moments où… (vous vous entendez bien, il y a des lits secs, il va à l’école, ect…) ?
  2. Comment avez-vous fait pour que cela se produise ?
  3. De quelle manière votre journée est-elle différente quand… (l’exception se produit) ?
  4. Qui d’autre a remarqué que… (vous avez perdu 5 kilos, il a fait ses devoirs à la maison, que vous vous êtes bien entendus ce dernier week end ?) Qu’est ce qui vous fait dire qu’il (elle) l’a remarqué ; qu’a-t-il (elle) dit ou fait ?
  5. Comment avez-vous obtenu qu’elle cesse… (de se mettre en colère, de vous harceler) ? Comment avez-vous fait cesser cette dispute ?
  6. En quoi est-ce différent de la manière dont vous auriez pu faire face à cela il y a … (une semaine, un mois, ect…) ?
  7. Que faites vous pour vous distraire ? Quels sont vos passe temps et vos centres d’intérêt ?
  8. Avez-vous déjà eu cette difficulté dans le passé ? (Si oui) Comment l’aviez vous résolue) ce moment là ? Qu’auriez vous besoin de faire pour que cela se produise à nouveau ?

Idées fortes pour un dressage des chevaux impossibles à dresser :

  1. Etre logique
  2. Récompenser les moindres changements et progrès
  3. Renoncer à contrôler certains points de détails pour garder le contrôle général de la situation (par exemple, laisser filer une des rênes si le cheval résiste)
  4. Ne pas se décourager. Eviter les frictions inutiles (par exemple, se mettre en colère). Si en fait vous vous accrochez, arrêtez la séance et recommencez à froid à un autre moment

Modifier le déroulement de la plainte en modifie le contexte et, souvent, la plainte disparait, que ce soir de manière brutale ou progressive

Types d’intervention :

  1. Changer la fréquence ou le rythme d’accomplissement de la plainte
  2. Changer l’organisation de la plainte dans le temps
  3. Changer la durée de la plainte
  4. Changer le lieu où se déroule la plainte
  5. Ajouter (au moins) un élément nouveau au schéma de la plainte
  6. Changer la séquence des éléments ou des événements dans le schéma de la plainte
  7. Découper le schéma de comportement de la plainte en éléments plus petits
  8. Lier l’accomplissement de la plainte à quelque activité pénible

Interventions sur le contexte du schéma de comportement

3. Points importants

Ce sont peut être les informations sur les exceptions, les solutions et les points forts qui émergent de l’entretien orienté vers la solution qui offrent aux clients toutes les données nécessaires pour utiliser ma tâche de la première séance de la manière la plus productive

4. Complément d’information

Savoir changer d’orientation est un vrai talent quand on fait de la thérapie

Prêt, feu, visé : prendre des initiatives, puis observer sur le marché les résultats de l’approche

5. Comment je la pratique

Erickson « chaque personne est un individu unique. La psychothérapie doit s’adapter pour aller à la rencontre de la spécificité des besoins de l’individu, et non façonner la personne pour qu’elle s’adapte au lit procustien d’une théorie hypothétique du comportement humain »

Erickson

6. Comment j’ai pu l’intégrer dans ma philosophie de vie

Le fait de mettre une étiquette sur un dilemme humain peut cristalliser le problème et le rendre chronique

Et cela est vrai pour toutes étiquettes. Le plus importants est donc de mettre un nuage avec les étiquettes et donc les mots que chaque personne a décidé de se mettre donc de se déterminer

Conclusion :

« les problèmes qui demeurent sans solution de manière durable doivent toujours faire suspecter qu’il s’agit de question mal posées »

Alan Watts

1 thought on “Fiche de lecture « L’orientation vers la solution »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.