Fiche de lecture « Les mots étaient à l’origine magiques »

Les mots étaient à l'origine magiques

Descriptif :

Dans le droit fil de ses précédents ouvrages, Steve de Shazer souligne ici l’importance d’une étude attentive de la conversation thérapeutique. Pour expliquer comment le langage fonctionne en thérapie, il s’étend largement sur les opinions de Freud, Lacan, Bateson, Ackerman, entre autres, opinions qu’il cite et critique. Mais l’essentiel du livre se trouve dans les conversations détaillées entre client et thérapeute qui montrent la thérapie centrée sur la solution à l’œuvre.

1. Ce que j’ai retenu

Le concept de « normalité » est vide. Seule la déviance existe

2. Les extraits de mes notes

Il est évident que les thérapeutes veulent que leurs clients « réfléchissent sur les implications de leurs perceptions et de leurs actions présentes et qu’ils envisagent de nouveaux choix »

Nous nous efforçons de prêter une attention particulière à ce que le client dit exactement, et à la manière dont il le dit, tout en refusant d’accepter quoi que ce soit sans vérification (ce qui signifie que nous sommes parfois amenés à poser des questions en apparence stupides)

La question miracle a pour but d’accomplir c’est de permettre aux clients de décrire ce qu’ils attendent de la thérapie sans avoir à se soucier du problème ne de la présomption classique selon laquelle la solution d’un problème serait, d’une certaine façon, liée à sa compréhension et à son élimination

3. Points importants

L’utilisation du dictionnaire pour comprendre l’étymologie des mots

4. Comment je la pratique

Il n’est pas réaliste pour le thérapeute de s’attendre à ce que, dès le début, le client connaisse exactement ses objectifs. S’ils les connaissaient il n’aurait probablement pas besoin de thérapie. C’est pour cette raison que nous ne jugeons pas utile d’établir avec le client un contrat prévoyant un nombre précis de séances, des objectifs spécifiques, ou une évaluation des progrès en fonction de ces objectifs. Le faire serait limiter toute possibilité de changement ; ce serait limiter toute possibilité pour le client d’inventer ou de découvrir quelque chose qui le satisfait autant, voire davantage, que ce qu’il imaginait, ou ce qu’il souhaitait lorsqu’il évoquait l’état où il se trouverait le lendemain du miracle

5. Comment j’ai pu l’intégrer dans ma philosophie de vie

Comment dire ce que je sais avec des mots dont la signification est multiple ?

Edmond Jabès

C’est pour cette raison que tout outil doit être approprié par la personne et personnalisé par elle

De plus, le symbole a plus de force que le mot pour cette même raison

Conclusion :

En regardant l’objet de près, il faussait sa vision. Certes, il pouvait voir un ou deux points avec acuité peu commune mais, ce faisant, il perdait de vue l’ensemble. Ainsi l’on peut être profond. La véroté n’est pas toujours au fond d’un puits.

Edgar A. Poe

1 thought on “Fiche de lecture « Les mots étaient à l’origine magiques »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.