Fiche de lecture « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même »

Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même

Descriptif :

Le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice : cinq blessures fondamentales à l’origine de nos maux, qu’ils soient physiques, émotionnels ou mentaux.
Lise Bourbeau, grâce à une description très détaillée de ces blessures, nous mène vers la voie de la guérison. Car de la compréhension de ces mécanismes dépend le véritable épanouissement, celui qui nous conduit à être enfin nous-même. Un guide simple et pratique pour transformer tous nos petits problèmes quotidiens en tremplin pour grandir.

1. Ce que j’ai retenu

Le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice : cinq blessures fondamentales à l’origine de nos maux, qu’ils soient physiques, émotionnels ou mentaux.

Les enfants et les parents ont en général les mêmes blessures à guérir.

2. Les extraits de mes notes

Accepter une expérience ne veut pas dire que celle-ci représente notre préférence ou que nous soyons d’accord avec elle. Il s’agit plutôt de nous donner le droit d’expérimenter et d’apprendre à travers ce que nous vivons.

Il y a une différence entre accepter une expérience et s’accepter soi-même.

As-tu déjà constaté que lorsque tu accuses quelqu’un de quelque chose, cette même personne t’accuse de la même chose ?

Dans la vie, il n’y a pas de personnes coupables : seulement des personnes souffrantes. Je sais maintenant que plus on accuse (soi ou les autres) et plus la même expérience se répète. L’accusation ne sert qu’à rendre l’humain malheureux. Tandis que lorsque nous regardons avec compassion la partie de l’humain qui souffre, les événements, les situations et les personnes commencent à se transformer

4 étapes lorsque nous créons une blessure. La première est celle où nous sommes nous-mêmes. La deuxième consiste à ressentir de la douleur en découvrant que nous ne pouvons pas être nous-mêmes, car cela ne fait pas l’affaire des adultes autour de nous. Malheureusement, les adultes ne réalisent pas que l’enfant essaie de découvrir qui il est et au lieu de le laisser être lui-même, ils sont davantage occupés à dire à l’enfant qui il devrait être. La troisième étape représente celle de la révolte face à la douleur vécue. C’est à ce moment que l’enfant commence à faire des crises et à résister à ses parents. La dernière étape, la résignation, est celle où nous décidons de nous créer un masque pour essayer de ne pas revivre la souffrance qui résulte du fait de ne pas avoir été acceptés lorsque nous étions nous-mêmes

La guérison sera complétée lorsque tu arriveras à traverser ces quatre étapes en commençant par la quatrième et en retournant à la première, celle où tu redeviens toi-même. Dans ce processus, la première chose à faire est de devenir conscient du masque que tu portes.

Souviens toi que t’aimer signifie te donner le droit d’être tel que tu es pour le moment et t’accepter même si tu fais aux autres ce que tu leur reproches

L’amour véritable est l’expérience d’être toi-même

Aucune transformation n’est possible sans acceptation

Le fait d’être humain signifie que tu ne peux pas plaire à tous à que tu as le droit d’avoir certaines réactions humaines qui peuvent déplaire : accepte toi sans te juger ni te critiquer

REJET

Le rejet une blessure très profonde, car celui qui en souffre se sent rejeté dans son être et surtout dans son droit d’exister.

Ego : le fuyant se fait croire qu’il s’occupe bien de lui-même et des autres pour ne pas sentir les différents rejets vécus

Ta blessure de rejet est en voie de guérison lorsque tu prends de plus en plus ta place, que tu oses t’affirmer. En plus, si quelqu’un semble oublier que tu existes, tu peux être quand même bien dans ta peau. Il t’arrive beaucoup moins de situations où tu as peur de vivre la panique

Derrière le fuyant, se cache une personne capable d’en prendre beaucoup, dotée d’une bonne endurance au travail 

ABANDON

Un enfant peut se sentir abandonné :

  • Si sa mère se trouve tout à coup très occupée avec un nouveau bébé
  • Si ses parents partent travailler tous les jours et ont très peu de temps pour lui
  • Lorsqu’il est amené à l’hôpital
  • Lorsqu’il est emmené chez une gardienne
  • Si sa mère est toujours malade et que son père est trop occupé ou absent pour s’occuper de lui. Il est obligé de se débrouiller tout seul

Ego : le dépendant aime faire l’indépendant et dire à qui veut bien l’entendre à quel point il se sentir bien seul et qu’il n’a besoin de personne

Ta blessure d’abandon est en train de se rétablir lorsque tu te sens bien même si tu es seul que tu cherches moins l’attention. La vie est moins dramatique. Tu as de plus en plus envie d’entreprendre des projets et même si les autres ne t’appuient pas, tu peux continuer

Derrière le dépendant, se dissimule une personne habile, qui sait très bien faire ses demandes 

HUMILIATION

L’éveil de la blessure se produit au moment où l’enfant sent qu’un de ses parents a honte de lui ou a peur d’avoir honte lorsqu’il est sale, quand il fait un dégât…

Ego : le masochiste se convainc que tout ce qu’il fait pour les autres lui fait énormément plaisir et qu’il écoute vraiment ses besoins en le faisant. Il est excellent pour dire et penser que tout est bien et pour trouver des excuses aux situations ou aux personnes qui l’ont humilié

Ta blessure d’humiliation est en voie de guérison lorsque tu prends le temps de vérifier tes besoins avant de dire oui aux autres. Tu en prends beaucoup moins sur tes épaules et tu te sens plus libre. Tu arrêtes de te créer des limites pour toi. Tu es capable également de faire des demandes sans te croire dérangeante, voie emmerdante

Derrière le masochiste, se camoufle une personne audacieuse, aventurière, possédant de grandes capacités dans beaucoup de domaines

TRAHISON

L’enfant se sent trahi par son parent du sexe opposé chaque fois que ce parent ne tient pas ses promesses ou qu’il trahit sa confiance. Il vit surtout cette trahison dans sa connexion amoureuse ou sexuelle

Ego : le contrôlant est persuadé qu’il ne ment jamais, qu’il garde toujours sa parole et que personne ne lui fait peur

Ta blessure de trahison est en voie de guérison lorsque tu ne vis plus autant d’émotions au moment où quelqu’un ou quelque chose vient déranger tes plans. Tu lâches prises plus facilement. Je précise que lâcher prise signifie arrêter d’être attaché aux résultats, arrêter de vouloir que tout se passe selon notre planification. Tu ne cherches plus à être le centre d’attraction. Lorsque tu es très fier de toi suite à un exploit, tu peux être bien même si les autres ne te reconnaissant pas.

Derrière le contrôlant, se cache généralement une personne possédant des qualités de chef 

INJUSTICE

Une personne qui souffre d’injustice est donc celle qui ne sent pas appréciée à sa juste valeur, qui ne se sent pas respectée ou qui ne croit pas recevoir ce qu’elle mérite

Ego : le rigide aime bien dire à tout à chacun combien il est juste que sa vie est sans problèmes et il aime croire qu’il a beaucoup d’amis qui l’aiment comme il est

Ta blessure d’injustice est en voie de guérison lorsque tu te permets d’être moins perfectionniste, de faire des erreurs sans vivre de colère ou de critique. Tu t’accordes le droit de montrer ta sensibilité, de pleurer devant les autres sans perdre le contrôle et sans peur du jugement des autres

Derrière le rigide, se dissimile une personne créative, qui a beaucoup d’énergie, dotée d’une grande capacité de travail

3. Points importants

Les cinq blessures par ordre chronologique, c’est-à-dire dans l’ordre où chacune d’elles apparait dans le cours d’une vie : rejet, abandon, humiliation trahison, injustice (acrostiche : TRAHI)

Nous portons un masque seulement lorsque nous voulons nous protéger

4. Comment je la pratique

Je cherche à comprendre les blessures qui me parlent en parlant avec autrui

Puis j’interagis pour faire l’effet double miroir

5. Comment j’ai pu l’intégrer dans ma philosophie de vie

Le plus important pour moi c’est l’authenticité et l’amour que l’on peut se donner

L’effet miroir que nous procure les enfants est primordial, d’autant qu’en nous connaissant mieux nous pourrons mieux connaitre et donc comprendre ces parents et autrui

Conclusion :

Pour se souvenir de qui nous sommes, nous devons devenir conscients de ce que nous ne sommes pas. Nous ne sommes pas nos blessures. Tu n’es pas l’expérience, tu es « dieu » vivant une expérience sur une planète matérielle

DOLTO

1 thought on “Fiche de lecture « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.