Fiche de lecture « Conditionnement, apprentissage et comportement humain »

Conditionnement, apprentissage et comportement humain

Descriptif :

La thématique de l’apprentissage et des conditionnements est au cœur du cursus de psychologie. Mais qu’est-ce que l’apprentissage ? Et que recouvre le terme de conditionnement ?
Cet ouvrage clair et pédagogique explicite tout d’abord les principaux apports des auteurs historiques du domaine avant de présenter les conditionnements pavlovien et opérant. Il dresse ensuite un panorama exhaustif des différentes théories de l’apprentissage et des principales applications dans le champ des psychothérapies, de l’éducation et de la cognition.

1. Ce que j’ai retenu

L’apprentissage pourrait être défini comme « le processus ou l’ensemble des processus qui sous-tend dans les modifications de comportement survenant à la suite de l’expérience ou du contact avec l’environnement »

Malcuit

2. Les extraits de mes notes

Au-delà des écoles comportementales et cognitives, nombre de chercheurs s’accordent sur le fait que le développement fait référence à ce qui est global alors que l’apprentissage fait référence à ce qui est local

L’apprentissage non associatif est défini comme un changement relativement permanent dans l’intensité d’une réponse à un stimulus, à la suite de la présentation répéter de ce stimulus.

L’habituation est une baisse de l’intensité d’une réponse provoquée par un stimulus particulier à la suite de la présentation répéter de ce stimulus.

La sensibilisation est la baisse du seuil absolu de déclenchement d’une réponse en conséquence de la présentation répété d’un stimulus ou dans la présentation d’un autre stimulus

Le conditionnement opérant est un autre processus fondamental de l’apprentissage

Une contingence est une relation de dépendance, que l’on exprime parfois sur la forme d’un si-alors

Être en mesure d’identifier les renforçateurs permet de comprendre comment le conditionnement opérant rend possible l’arrangement des réponses en de nouvelles combinaisons. Ces combinaisons quant à elles permettent l’apparition de comportement nouveau

Certains comportements produisent leur propre renforcement indépendamment d’une médiation sociale. Les comportements ou réponses qui fonctionnent comme des renforcements automatiques ont souvent la forme de conséquences sensorielles comme les sons, les odeurs, les goûts, le toucher, le mouvement

Les comportements persistant, sans but identifié, des autostimulations (par exemple les balancements) peuvent produire des stimulations sensorielles qui fonctionnent comme des renforcements automatiques. On comprend alors que le renforcement automatique peut-être à l’origine du maintien des comportements d’automutilation chez les patients et des pathologies psychiatriques ou simplement de mouvements stéréotypés répétitifs chez les personnes de tout venant (par exemple se ronger les ongles, tortiller ses cheveux entre ses doigts, jouer avec ses bijoux)

Le façonnage consiste à renforcer de façon différentielle et successive les comportements se rapprochant de plus en plus d’un comportement désiré (Par exemple l’apprentissage de tenir sa cuillère puis de la plonger dans la purée et enfin de la mettre dans la bouche)

Le programme de l’autocontrôle est une variante des programmes de renforcement concurrent à essais discrets. Dans ce type de programme, le choix du plus petit agent renforçateur disponible rapidement est appelé impulsif alors que le choix de l’autre composants du programme est appelé autocontrôle.

La  connaissance : il s’agit de savoir à propos de choses.

Les capacités : il s’agit de savoir comment faire des choses, capable de trouver le nom des 8 planètes du système solaire si vous ne vous en souvenez pas,  vous êtes capable de battre des œufs et d’en faire une omelette.

L’idée principale de Bandura est que le sujet acquiert des comportements par l’observation des comportements d’autrui, suivi de limitation de ceux-ci. Cette idée d’apprentissage par observation est étayée par de nombreuses expériences qu’il a réalisées

Le processus de modelage inclurait plusieurs étapes

  • attention.
  • rétention.
  • reproduction.
  • motivation.

Pour répondre aux besoins des familles dont les enfants présentent des comportements opposants et défiants, les cliniciens peuvent mettre en œuvre des programmes psychoéducatifs.

Le programme insiste particulièrement sur l’attention  paradoxal porter aux comportements des enfants, les parents ayant tendance à prêter attention aux conduites inappropriées des enfants au détriment de leurs conduites appropriées.

Les thérapeutes se référant à la psychologie comportementale considèrent que le comportement fait référence aux réponses externes et internes ou couverte comme les émotions et les verbalisations. Ces dernières doit être clairement spécifié. Les techniques utilisées en thérapie comportementale sont fondées sur les processus dans les conditions opéra et Pavlovien

Les thérapies cognitives puissent leurs références dans la psychologie cognitive qui s’intéresse spécialement au processus de pensée et à leur produit. Si elles reprennent les postulats des thérapies comportementales, les diverses approches en thérapie cognitive mettre l’accent sur les processus de pensée et partagés des considérations

Les schémas. Tout comme la perception, l’attention et la mémoire, les schémas sont conçus comme des composants de la cognition. Ils seraient l’intermédiaire entre le stimulus et la réponse

Les schémas seraient acquis au cours du développement du sujet par ses interactions avec l’environnement, en fonction des contraintes génétique. Maintenu dans la mémoire à long terme de sujet, ils consistent en un ensemble de connaissance sur le monde. Ils peuvent s’activer lors d’événements similaire à ceux présents lors de leur établissement, par le biais des émotions. Le traitement de l’information est réalisé en fonction de ses schémas : les éléments en concordance avec le schéma sont retenus alors que ceux qui ne le sont pas sont exclus

Dès ses premiers écrits, Skinner s’est interrogé sur les applications potentielles des principes du conditionnement et de l’apprentissage en éducation. En effet, l’école n’est-elle pas le lieu principal des apprentissages ? Pour Skinner, il faut « un système d’éducation qui fasse front aux exigences du présent sans sacrifier les principes démocratiques ». À partir des mécanismes d’apprentissage, Skinner constate le manque de programmes qui acheminent progressivement l’élève vers le comportement désiré (voir façonnage) et la rareté relative des renforcements. Il note également qu’on relève nettement plus de punitions que de renforcements positifs et remarque : « nous ajouterons pas sans sourire que punir l’élève pour ne point penser n’est pas le meilleur, ni le seul moyen de lui apprendre à penser ». Il faut, selon Skinner, une révolution scientifique de l’enseignement reprenant les 2 points évoqués ci-dessous, progressivité et renforcement, permettant en enseignement efficace, simplifié et présentant des méthodes améliorées. Si d’un point de vue technique, enseigner équivaut à moduler les conditions de renforcement dans lesquelles les élèves apprennent – puisqu’on montre scientifiquement que certaines sont plus efficace que d’autres – Skinner met également l’accent sur l’importance de la bienveillance et de l’attention du maître en tant que renforcement et de l’immédiateté du renforçateur après la réponse souhaitée.

3. Points importants

Les espèces parvenant à apprendre peuvent s’adapter à des changements de leur environnement et sont même parfois en mesure de changer leur environnement à partir duquel elles ont appris

Intuitivement, on comprend que l’apprentissage et le développement sont intimement liés

4. Complément d’information

J’ai eu envie de faire cette lecture plus poussée pour mieux comprendre le comportement humain et accompagner au mieux mes enfants

5. Comment je la pratique

L’observation et la base de tout accompagnement car c’est comme ça qu’un enfant apprend à grandir

Pour savoir quel levier actionner, le fait d’observer et comprendre le fonctionnement et le langage d’autrui, permet une meilleure adéquation

6. Comment j’ai pu l’intégrer dans ma philosophie de vie

Les enfants nous apportent tellement comme miroir tout comme les animaux

Il suffit de les observer et se permettre de prendre du recul pour avoir les premières bases de notre analyse pour s’éveiller et grandir en revenant soir

Conclusion :

« L’apprentissage se traduit par un changement relativement permanent dans notre capacité à effectuer, changement dû à des types particuliers d’expériences »

Lieberman

1 thought on “Fiche de lecture « Conditionnement, apprentissage et comportement humain »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.