Fiche de lecture « Clés et solutions en thérapie brève»

Clés et solutions en thérapie brève

Descriptif :

Ce livre présente une approche innovante et élégante de la thérapie brève, en s’appuyant sur la théorie des systèmes, le travail de Milton Erickson et les nombreuses années d’expérience pratique de l’auteur dans son travail avec les familles.

Pour Steve de Shazer, les clients veulent coopérer avec le thérapeute, et c’est le travail de celui-ci que de découvrir le mode de coopération de ses clients et de trouver ensuite une clé ou une approche thérapeutique qui va résoudre rapidement le problème.

Ce point de vue annonce la mort de la « résistance » en tant que phénomène thérapeutique. Les passe-partout de Steve de Shazer ou ses interventions standard sont illustrées par de nombreux exemples cliniques tout au long du livre.

Pour tous les thérapeutes qui ont constaté que revenir sans fin sur l’analyse des problèmes risque de ne conduire qu’à  » plus de la même chose  » alors que se centrer sur les solutions fait s’ouvrir les portes, ce livre offre un point de vue stimulant au plan théorique et utile au plan clinique.

1. Ce que j’ai retenu

La clef de la thérapie brève se trouve là : utiliser ce que le client amène pour répondre à ses besoins d’une manière telle qu’il puisse se construire la vie qui lui convient

2. Les extraits de mes notes

Pour choisir une intervention qui convienne de manière efficace, il n’est pas nécessaire d’avoir une connaissance détaillée de ce dont se plaint le client. Il n’est même pas nécessaire, pour proposer une solution, d’être capable de définir avec rigueur ce qui entretient le « symptôme »

La seule chose nécessaire est que la personne qui se trouve dans une situation problématique fasse quelque chose de différent, même si ce comportement parait irrationnel, assurément hors de propos, manifestement bizarre, ou amusant

L’œil droit perçoit les choses à sa manière, pendant que l’œil gauche, en même temps, les perçoit différemment. La différence de point de vue qui existe entre les deux yeux apporte un plus, celui de la perception de la profondeur.

La façon dont le changement croît est semblable à la façon dont une erreur minime peut avoir des conséquences énormes

N’importe quel « fait » concret peut avoir de nombreuses définitions différentes qui toutes impliquent différents cadres de référence

La thérapie, par ses recadrages, procure une espèce de miroir qui peut aider les gens à percevoir les choses autrement et du coup à se comporter différemment. Bien que deux étiquettes (ou davantage) puissent s’appliquer à une même situation, toutes les étiquettes ne sont pas équivalentes.

L’espoir d’un changement ou l’émergence dans le présent d’un futur différent semble être une clé passe-partout permettant d’ouvrir les portes menant aux solutions

Différents postulats :

  • Parmi les plaintes des clients, il y a des comportements qui sont induits par l’image qu’ils se font du monde
  • Ce qui fait que les plaintes des clients perdurent, c’est leur idée que ce qu’ils ont décidé de faire par rapport à la difficulté de départ était logiquement la seule chose à faire. A partir de là, les clients se comportent comme s’ils étaient contraints de faire plus de la même chose, cela à cause de l’autre partie de la proposition soit/soit qui a été rejetée ou interdite
  • Des changements minimaux sont nécessaires pour mettre en route le processus de résolutions de plaintes et, une fois que le changement a commencé (ce qui constitue la tâche du thérapeute), d’autres changements créés par le client surviendront par « effet boule de neige »
  • L’idée de ce qu’il faut changer se forme à partir de l’idée que se fait le client de ce que serait la réalité si la plainte en question n’existait pas
  • On peut se contenter de suggérer de nouvelles façons de voit, et un nouveau comportement s’appuyant sur n’importe quelle redéfinition du problème peut permettre au client de trouver une solution
  • En thérapie brève on veille à accorder une attention toute particulière au concept systémique de « globalité » (holisme) : un changement survenant au niveau d’un élément d’un système ou au niveau d’une des relations entre différents éléments de ce système, affectera les autres éléments et les relations qui, ensemble, forment ce système

3. Points importants

« comment est ce que ça sera pour vous et votre entourage quand le problème sera résolu » cette question est même devenue habituelle dès le premier entretien. Ce qui semble important, c’est qu’une fois que le client a été en contact avec une image de réussite (sa vie une fois le problème résolu), il peut spontanément se comporter différemment, de telle sorte que cette vision de l’avenir (ou tout autre forme aussi satisfaisante du futur) puisse devenir réalité. Etant donné qu’en ce qui concerne les êtres humains, il est si difficile de prédire l’avenir sans se tromper, il est préférable pour le thérapeute et son client de prévoir plusieurs manières de savoir que le problème est résolu

Il était donc particulièrement important de pointer que les échecs dont partie de la route qui mène au succès

Au cours de la phase de questionnement d’une séance, le thérapeute doit impérativement écouter ses clients, parce que ceux-ci lui fourniront des indices indispensables à la résolution du problème. Chaque client porte en lui la clé débouchant sur la solution : le thérapeute doit savoir chercher

On pourrait ici proposer une règle simple : étant donné que le client vient voir le thérapeute pour changer quelque chose, celui-ci peut adopter une position extrêmement utile qui consiste à se dire que le changement est inévitable et que par conséquence il est en droit de formuler ses questions concernant le changement en termes de « quand » plutôt que de « si »

Etant donné que les clients tendent à s’intéresser davantage à comment les choses commencent plutôt qu’à comment elles se terminent

4. Complément d’information

C’est une des origines de ma formation en Coaching Orienté Solution.

Modèle systémique : ne cherche pas à comprendre ; pluridisciplinaire (individu est un symptôme du système par rapport à la communication) ; observateur par son positionnement

Dans une approche thérapeutique orientée solution, ce sont les objectifs qui comptent. Sans objectifs, thérapeutes et clients sont incapables de déterminer quand la thérapie a réussi ou échoué. D’où la règle toute simple : les thérapeutes ont besoin de savoir ce qu’il ne faut pas faire, et ce que les clients ont déjà tenté en représente généralement le meilleur exemple.

Le concept holisme, la « théorie des systèmes », « chaque partie d’un système est tellement reliée à toutes ses autres parties qu’un changement survenant dans une des parties entrainera un changement pour chacune d’entre elles ainsi qu’un changement dans le système global »

On peut provoquer un changement dans un système thérapeutique en partant de n’importe quel point du système

5. Comment je la pratique

Simplement l’intervention thérapeutique doit pouvoir convenir à telle ou telle situation, de la même manière qu’un passe-partout est conçue pour être utilisé sur des serrures variées, sans se préoccuper de leurs particularités de type ou de forme

Clés passe partout :

  • « Ecrire, lire et brûler »
  • « Faites quelque chose de différent »
  •  « prêtez attention à ce que vous faites quand vous parvenez à surmonter votre problème »

6. Comment j’ai pu l’intégrer dans ma philosophie de vie

Voici une liste d’éléments clés de la simplicité déconcertante de la méthode :

  • L’effet boule de neige ou le concept d’holisme
    • nous montrent un peu comment une petite différence
    • peut se transformer en différence importante.
  • Le concept de « convenance » permet
    • au thérapeute de construire,
    • avec le client,
    • une solution qui utilise les outils les plus simples possibles

Conclusion :

« Une clé convient si elle parvient à ouvrir la serrure. Il s’agit là d’une propriété de la clé, et non pas de la serrure. Remercions les voleurs professionnels, car grâce à eux nous ne savons que trop bien qu’il existe de nombreuses clés, dont la forme est très différente de la nôtre, amis qui, néanmoins, ouvrent les serrures de nos portes »

1 thought on “Fiche de lecture « Clés et solutions en thérapie brève»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.