Fiche de lecture « Ces écoles qui rendent nos enfants heureux »

Ces écoles qui rendent nos enfants heureux

Descriptif :

Un changement est en cours dans le monde de l’éducation. En présentant différents exemples d’écoles alternatives en Europe et dans le monde, Antonella Verdiani cherche à aider à relier les acteurs de ce changement, pour connaître et faire découvrir leurs approches et convergences, afin de proposer à toute personne qui s’intéresse aux questions d’éducation des modèles alternatifs, positifs, qui ont fait leurs preuve.

1. Ce que j’ai retenu

« Accompagner, c’est célébrer, c’est manifester l’incroyable splendeur qu’est chacun(e) ».

Marie Milis

2. Les extraits de mes notes

Capacité de rêver

Nous nous devons de redonner à l’éducation son rôle d’éveil.

« La technique importe autant que la passion le jour viendra où elles ne feront qu’un. Tout ce que tu apprends maintenant viendra à ton service un jour : tu as la passion, c’est ton trésor. »

J’ai un jour réalisé que danser était ma façon de manifester la joie de vivre et qu’il y a mille façons de célébrer la vie car m’a joie est toujours là, indépendante et paradoxalement libre de tout.

Si nous continuons de perpétuer (même passivement) des pratiques semblables, nous devenons complices d’un système qui tue ce qu’il y a de plus noble dans les êtres humains : la capacité de rêver, de se projeter dans la vie.

Banale non seulement parce que leur opinions n’est pas prise en côté, mais surtout parce que les enfants doivent de plier aux projections que les adultes font sur eux (souvent issues de leurs frustrations), au nom d’une norme qui fait passer la raison avant la passion.

« Chacun de nous, en sa prime jeunesse, sait quelle est sa Légende personnelle, nous dit le personnage de L’Alchimiste, l’accomplir est la seule et unique obligation des hommes » sauf que nous l’oublions souvent.

Étymologiquement, le mot réussir, dérive du latin exire qui veut dire « sortir de nouveau », un peu comme renaître à soi-même avec des nouveaux atouts, une nouvelle peau. Ainsi conçue, la réussite exprimerait donc parfaitement le rôle initiatique de l’éducation et de l’école qui, selon une telle vision, serait entre autres d’amener les êtres à naître une deuxième fois, en devenant des individus à part entière.

L’éducateur Ettore Gelpi affirme « Le droit d’être soi-même (langue, culture, poésie, luttes sociales, choux de sa propre joie et de son propre plaisir, …) est un aspect important de l’identité individuelle et collective. »

Une des significations du mot éduquer est « tirer hors de » : nous pourrions ainsi imaginer que  lorsqu’on éduque, la partie la plus généreuse des individus est soustraite à l’ombre pour être révélée en pleine lumière et ainsi contribuer à leur épanouissement. Ce faisant, on rendrait à l’éducation sa propre fonction originelle qui est maïeutique car, comme ma déesse grecque Maïa, elle nous aiderait à enfanter de nous-même et à faire émerger ce qui me semble manquer le plus en ce moment de l’histoire de l’humanité, la joie de vivre.

Éduquer pour cette vison,  en accompagnant les êtres dans un chemin d’évolution qui ne peut pas faire l’économie de la connaissance de soi, pour celui qui éduque autant que pour celui qui est éduqué, tel est l’enjeu politique, au sens le plus noble du terme, de l’éducation transmise dans les écoles où il fait bon vivre

L’art comme connaissance de soi

Les principaux modèles d’écoles

  • Montessori
  • Reggio
  • Steiner
  • Freinet

3. Points importants

« L’émotion est le moteur du changement, et la joie son essence »

Olivier Lockert

Chacun de nous recèle un don, un talent inné qui, s’il est respecté et honoré, nous transformera en un être humain heureux, en contact avec sa joie de vivre, en accord avec soi-même et avec les autres. L’éducation a le devoir de reconnaître ce trésor, de le relever et d’aider tout individu à le développer : l’enjeu n’est rien d’autre que l’accomplissement d’un monde de paix

4. Complément d’information

Ce qui ressort des différentes écoles, c’est qu’il n’y a pas une comme les autres. Chacune prend son envol et propose un modèle pour d’autres

Les valeurs de bases communes sont :

  • L’autonomie, l’épanouissement et le bien-être de l’enfant
  • l’environnement et de l’écologie
  • équilibre entre activités cognitives, artistique et techniques
  • éduquer de façon inclusive et chacun à son rythme
  • Travail collectif  et individuel
  • Comment je la pratique

5. Comment je la pratique

A l’heure d’aujourd’hui, je m’efforce de connaitre les manières d’apprendre et les connections qui existe entre toutes ces écoles et disciplines

Lors du confinement, j’ai pu exercer mon rôle de miroir auprès de mes enfants et leur laisser la liberté de choisir comment apprendre et devenir qui ils sont !

Le respect et la guidance sont les principes de bases

Nous apprenons bien avec le jeu et la confiance d’autrui, chaque jour je m’applique à cela ; également à voir les parties dites sombres pour mieux éclairer ce que j’ai à apprendre

6. Comment j’ai pu l’intégrer dans ma philosophie de vie

« Apprendre à apprendre » voilà ce que j’œuvre avec mon projet.

Le but est que chacun se connaisse et puisse trouver son mode d’emploi pour l’apprendre à autrui

Nous sommes tous unique avec des points communs, l’éducation et l’apprentissage sont de même…

Conclusion :

« L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde ».

Nelson Mandela

1 thought on “Fiche de lecture « Ces écoles qui rendent nos enfants heureux »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.